Ma Beaute Vegan

Liste des différentes matières animales présentes dans les cosmétiques

Plusieurs produits cosmétiques posés sur une table en bois.

 

Cet article va porter sur les différentes matières animales présentes dans les produits cosmétiques. Cette liste, non exhaustive, a pour but de vous aider à reconnaître ces matières sur les étiquettes des produits.

 

Ces substances issues des animaux sont généralement prélevées de manières atroces et barbares. C’est pourquoi il est important de sensibiliser le plus grand nombre à ces massacres et que ces matières soient bannies de tous les produits, une bonne fois pour toute.
 

Il est très difficile de trouver tous les ingrédients d’origine animale utilisés en cosmétologie mais nous avons essayé d’en réunir un maximum.

 

Nous espérons que ces informations vous seront utiles et qu’elles vous aideront à faire votre choix lors de vos achats. N’hésitez pas à nous indiquer dans les commentaires les matières animales que vous connaissez et qui ne sont pas mentionnées dans cette liste.

 

 

Issues des Bovins, Porcins, Caprinés ou Equidés

 

Collagène/collagen : Cette matière est la protéine qui est la plus abondante dans l’organisme du règne animal (Hommes inclus). Elle était souvent utilisée comme colle naturelle par les Egyptiens 2000 ans av.J.C et par les Amérindiens au Ve siècle. Elle est utilisée en cosmétique comme agent antistatique dans les produits capillaires coiffants ou comme agent humectant (qui retient la teneur en eau) dans les produits de soin pour la peau.
Autres appellations : soluble collagen, atelocollagen (celle-ci peut être aussi d’origine végétale), myristoil hydrolyzed collagen, hydrolyzed collagen, collage, lauryldimmonium hydroxypropyl…

 

Elastine/elastin : C’est une protéine qui est contenue dans la peau des êtres humains et animaux. Elle donne à la peau (et à d’autres parties du corps telles que les poumons ou les tendons) son élasticité. Elle est extraite des animaux et utilisée dans les produits de soin pour la peau, en particulier les soins anti-âge.
Autres appellations : hydrolyzed elastin, élastine hydrolysée…

 

Kératine/keratin : Cette matière est présente en grande quantité dans les ongles, cheveux, plumes, cornes, poils ou encore becs de nombreux animaux (incluant les Hommes bien entendu). Elle peut parfois être d’origine végétale mais est plus souvent extraite des animaux. Elle sert d’agent antistatique, filmogène (produit un film continu), humectant (retient l’eau) et de conditionneur capillaire. Vous en retrouverez surtout dans les produits pour les cheuveux ou pour les ongles.
Autres appellations : hydrolyzed keratin, kératine hydrolysée…

 

Gélatine/gelatin : Elle est issue principalement des os et de la peau des bovins ou des porcins. Elle est plus souvent extraite du porc et est utilisée en cuisine (bonbons gélifiés) et parfois en cosmétique dans les soins pour la peau et les produits capillaires.

 

Acide oléique/oleic acid : Cette matière est un acide gras. Elle est présente dans l’organisme des animaux, des végétaux et des Hommes. De nos jours la plupart des acides oléiques contenus dans les produits cosmétiques sont issus d’huiles végétales. Cependant, certains produits contiennent encore des acides gras issus des animaux.

 

Tallowate/tallowate de sodium/ sodium tallowate : Cette matière est issue de la graisse des ruminants, généralement des bœufs. Elle est principalement utilisée dans la composition de savons.
Autres appellations : tallow, tallow acid, tallow alcohol, tallow glyceride…

 

Suif/adeps bovis : L’acide gras de suif est comme la tallowate issue de la graisse de bovins et est utilisée surtout dans la composition de savons.

 

Lanoline/lanolin : elle est appelée aussi graisse de laine, elle est obtenue grâce au suint (partie grasse absorbée sur la laine). Elle sert d’agent antistatique, émollient, émulsifiant et de tensioactif.
Autres appellations : lanolin acid, lanolate, acetylated lanolin, laneth, lanolinamide…

 

Lactose/milk protein/modukine : elle est extraite du lait d’origine animale, généralement du lait de vache, mais peut à de rares occasions provenir du lait de chèvre ou de brebis. Elle sert d’humectant dans les cosmétiques.
Autres appellations : way protein, lactis proteinum, sine adip lac…

 

Caprae lac : Elle est extraite du lait de chèvre

 

Lactis asinus : Elle est extraite du lait d’ânesse

 

 

Issues de l’oeuf

 

Lécithine/lecithin : elle est présente dans les tissus nerveux de tous les organismes vivants. En cosmétologie elle est généralement d’origine végétale (soja) mais peut aussi être extraite du jaune d’œuf.

 

Ovum powder/egg powder: Elle désigne une matière issue de l’œuf.

 

 

Produites par des insectes

 

Cire d’abeille/beeswax/cera alba : elle est produite par les abeilles dans le but, entre autres, de construire leurs ruches et y stocker le miel. Elle sert notamment d’émulsifiant en cosmétique.

 

Miel/honey : C’est une substance produite par les abeilles à partir de nectar (issu des fleurs). Le miel est en fait l’aliment dont se nourrissent les abeilles, notamment lors des saisons défavorables. En cosmétique il est utilisé comme émollient, humectant et hydratant.
Autres appellations : mel, mel extract, honey extract…

 

Propolis : C’est une cire dont les abeilles se servent comme mortier et assainisseur de ruche. Elles mélangent la propolis végétale qu’elles ont récoltées à leurs propres sécrétions pour fabriquer leur propolis animale. Elle est présente dans les produits cosmétiques comme agent hydratant et adoucissant.
Autres appellations : propolis extract, poprolis cera, propolis wax…

 

Gelée royale/royal jelly : Elle provient de sécrétions du système glandulaire céphalique des abeilles. Elle est produite uniquement pour nourrir les larves et la reine de la colonie. Elle est utilisée en cosmétologie comme agent d’entretien de la peau.
Autres appellations : extrait de gelée royale, royal jelly extract…

 

Carmine/carmin/CI 75470 : Ce pigment rouge extrêmement utilisé dans les cosmétiques, plus particulièrement dans les produits de maquillage, est issu de l’insecte cochenille (sud américain). Les femelles produisent de l’acide carminique, pesticide naturel, de façon à se protéger elles et leurs œufs. L’obtention de ce pigment se fait par pulvérisation des femelles cochenilles, pour les versions les plus simples, ou par immersion dans de l’eau bouillante mélangée à du carbonate de sodium puis traitée avec des sels d’aluminium, pour les versions les plus pures.
Autres appellations : NR4, crimson lake, laque carminée, E120 dans les produits alimentaires…

 

Soie/silk powder : Cette matière est produite à partir de cocons de vers à soie. Elle est grandement utilisée dans les produits capillaires comme agent conditionneur, humectant et lissant. Elle connaît un gros succès auprès des marques.
Autres appellations : Serica, poudre de soie, ethyl ester of hydrolysed silk, silk animo acids, hydrolized silk…

 

Silk worm lipids/lipides de vers à soie : Elle est obtenue à partir des vers à soie eux même et est utilisée pour les mêmes raisons que la poudre de soie.

 

Gomme laque/shellac/lacca/shellac cera : C’est une résine sécrétée par la femelle Laccifer Lacca (cochenilles asiatiques) dans le but de se fixer aux arbres. L’extraction de cette résine, très collante, s’avère souvent fatale pour l’insecte. Cette substance est utilisée comme émollient, agent filmogène (qui produit un film continu sur la peau, les cheveux et les ongles), agent de fixation capillaire ou encore agent de contrôle de la viscosité.

  

Bave d’escargot/helix aspersa saliva : Elle est produite par les escargots et leurs permet en autres de se guérir lors de blessures. Elle est donc utilisée en cosmétique pour ses propriétés régénérante, réparatrice et anti-inflammatoire.

 

 

Issues d’espèces marines

 

Pearl powder/pourdre de perle : elle est obtenue en pulvérisant les perles issues de l’élevage d’huîtres. Cette matière est utilisée en cosmétique pour ses soi-disant effets positifs sur le teint et sur l’acné notamment.

 

Oyster shell extract/oyster extract : C’est de la poudre de coquilles d’huîtres ou d’huîtres elles-mêmes, elles sont obtenues par pulvérisation soit de la coquille, soit du corps de l’huître préalablement desséchées. Ces matières sont utilisées en cosmétique comme raffermissant et anti-inflammatoire notamment.

 

Squalane/squalan/pristane : Cette substance peut être végétale (issue des olives) ou animale. Lorsqu’elle est d’origine animale celle-ci provient du foie des requins. Elle est en fait de l’huile de foie de requins. Qu’elle soit végétale ou animale, cette matière est utilisée en cosmétique comme adoucissant, hydratant et conditionneur capillaire.
Autres appellations : squalene, squalen…

 

Chitosane/chitosan/chitine : Elle est extraite des carapaces de crustacés et sert d’agent fixant (pour les produits capillaires) et d’agent filmogène (produit un film continu) pour les produits de soin pour la peau ou les ongles en autres.
Autre appellation : chitosan succinamide…

 

Sépia/poudre de sépia/sepia powder : Cette matière est en fait l’encre de sèche. Elle est utilisée en poudre principalement en tant que colorant naturel noir dans les produits de maquillage notamment.

 

Chondroïtine : Elle est issue du cartilage, des tissus conjonctifs, du derme, des ligaments et des tendons, chez l’Homme et les animaux. En cosmétique elle est surtout prélevée sur les animaux marins. Elle est utilisée comme agent humectant, retenant la teneur en eau.

 

Guanine : Elle peut être d’origine végétale ou animale. Lorsqu’elle est d’origine animale elle est principalement extraite des écailles de poissons. Elle sert en cosmétique essentiellement pour son aspect nacré et brillant. Vous risquez donc de la retrouver, entre autres, dans les shampoings ou les vernis à ongles.

 

 

Comme vous avez pu le constater certaines substances peuvent être soit d’origine végétale ou animale (ex : squalene ou lécithine). Comme elles portent le même nom qu’elles soient végétales ou animales, vous n’aurez pas d’autre choix que de contacter la marque du produit pour lui poser la question de son origine.
Cette liste sera complétée au fil du temps et des découvertes de nouvelles matières animales présentes dans les cosmétiques. Avec un peu de chance cette liste ne sera plus d’aucune utilité dans quelques années !

Partager

Laissez un message